Sex

MY PLEASURE !

Oui, ..Oui, … OUIIIIII !
On ouvre ici les portes au Jardin des Délices.

J’ai l’honneur de vous parler du plaisir féminin.
Commençons par les bases. Le abc…G …pardon!
Ah..vous saviez qu’il y a un Point A ??? On en reparle plus bas… ups!

Aimer c’est avant tout s’aimer et cela commence par prendre le temps de se connaître. La véritable connaissance, la plus profonde, passe toujours à travers l’expérience directe. Se toucher, sentir ses propres odeurs, gouter à sois même, se regarder, s’écouter et être complètement présente à soi sont les étapes clés.

Illustration de François Berthoud

François Berthoud nous illustre une pratique excellente pour visiter notre Temple du Plaisir.

Choisissez un endroit bien lumineux et prenez le temps d’observer attentivement avec l’aide d’un miroir de façon à bien familiariser avec votre vulve. Avec délicatesse et grâce remarquez chaque petit détail, les différentes tonalités de couleurs, les textures et les consistances des tissus, n’hésitez pas à déplacer les lèvres et observez, avec curiosité et attention comme si vous deviez après la décrire à quelqu’un qui ne peut pas voir.
Caressez et remarquez ce qui se passe, cette exploration est hyper importante afin de s’approcher et être consciente de ce endroit merveilleux puisque on sait, la relation la plus longue de notre vie est avec nous même et tout change avec le temps y compris l’aspect et les caractéristiques de notre temple du désir.

Le corps est un jardin, et notre volonté en est le jardiner.

— Othello, William Shakespeare

L’activité sexuelle est une des expériences où vous pouvez le plus explorer et faire exploser votre créativité en tant qu’adultes.

À ce propos je vous partage le travail de Gloria Dimmel (Instagram @g.sus.christ / pussypairs.com). Cette jeune autrichienne décide en 2017, dans son appartement à Vienne, de reproduire 160 vulves en plâtre de plusieurs femmes volontaires, pour démystifier l’erronée conception des standards esthétiques et mettre en valeur, en pleine vue des spectateurs, la richesse de la diversité et son être unique.

Et oui, on parle de la vulve et pas du vagin, puisque la vulve comprend toute l’enveloppe organique des volutes florales et du système clitoridien, en revanche le vagin est seulement le canal interne qui s’étend entre le col de l’utérus et les organes génitaux.

Gloria Dimmel — Pussy Pairs

Parlons plus en détail du Point A (Anterior Fornix Erogenous zone), décrit pour la première fois par le gynécologue malais Chua Cheen Ann au débout des années 1990. Il s’agit d’une autre zone hautement sensible, après le point G, capable de procurer des sensations de plaisir extrêmes et situé tout au fond de la cavité vaginale, près du col utérin. Si on y applique une pression légère on va provoquer une lubrification accrue.

Cela ne s’arrête surement pas ici puisque il y a un fait remarquable à ne pas oublier: le système clitoridien est le seul composant dans l’anatomie humaine qui possède la fonction exclusive de procurer du plaisir sexuel ! Chez la femme environ 8000 terminaisons nerveuses y sont concentrées (contre 4000-6000 chez l’homme) et ça mérite toute notre attention et tout est loin d’avoir été découvert à ce sujet.

Mise à part ces notions techniques et tous les spots du plaisir, l’aspect essentiel pour expérimenter un grand niveau de satisfaction sexuelle est de vivre le moment présent avec tout son être. L’attention, la dédicace et la capacité (le choix, je dirais) de s’abandonner complètement l’un à l’autre sont des ingrédients fondamentaux pour atteindre au plaisir plus intense, l’extase.


Comme dans le yoga, respirer est fondamental.
Pendant l’orgasme le fait de retenir son souffle bloque les energies (l’orgasme de tension, un des plus courants); lorsque on ne respire pas on augmente la rigidité musculaire et cela ne permet pas à la vague orgasmique de se répandre partout dans le corps. La force de l’énergie sexuelle est énorme et si on est attentif et présent on peut en tirer énormément de benefices à tous les niveaux / couches de notre existence.
Pratiquer en toute sécurité et savoir communiquer et écouter ouvertement est très important.


Toute femme mérite son propre plaisir.

Ne vous privez jamais de ce moment incroyable où on se sent vivant, n’ayez jamais honte de demander votre plaisir et de guider votre partenaire vers ce qui vous fait vibrer. La honte tue le plaisir. La vulve est un lieu de puissance. Grande partie de notre comportement sexuel vient de notre relation intime avec nous-même, et souvent, on porte des traumatismes dès le plus jeune âge sans en être forcement conscients.
Il est nécessaire de cultiver une relation sexuelle saine avec soi-même et de pratiquer avec une certaine régularité.

Pour participer activement dans la cérémonie sexuelle il est extrêmement important de s’entrainer à exprimer avec précision ce qu’on aime et aussi avoir le courage et la force de dire ce qui ne nous plait pas. Il est fondamental de communiquer ses besoins puisque l’autre ne peut pas les deviner. Et n’oublions pas qu’un rapport peut être aussi bien sans orgasme, qui parfois devient le seul et unique but de toute l’expérience.


Un super exercice pour s’entrainer dans la communication est d’utiliser la main comme objet du plaisir. On prend la main de son partenaire dans ses propres mains et on commence un voyage exploratif en faisant un massage avec de l’huile.
Avant de bouger on regarde, depuis plusieurs angles, on prend le temps de percevoir la temperature et la texture des tissus, leur consistance, on s’approche pour en sentir les odeurs et ensuite on commence à toucher et on fait un massage sur toute la surface de la main. Le partenaire doit se concentrer et décrire avec précision et détails les zones et les manières qui nous donnent du plaisir et si besoin et envie de prolonger le mouvement dans le temps.



Intimité signifie « caractère intime, intérieur et profond ». On est des êtres en mouvement perpétuel, il faut pratiquer régulièrement son intimité afin de capter tous ces changements qui opèrent en nous et qui nous définissent instant après instant pour que ça devienne à chaque fois une rencontre avec soi-même et avec l’autre toujours nouvelle, comme si c’était la première fois!

Nous sommes tous différents et il n’y a pas une façon “correcte” valable pour tous pour atteindre le plaisir sexuel. Explorons nous donc à chaque instant. Apprenez à ressentir chacun de vos sens, chaque particule de votre corps, suivez voter intuition du moment et vous aller vous surprendre toutes seules.

Si vous avez un cercle d’ami.es autour de vous avec la capacité de vous écouter et qui vous aiment, n’ayez pas peur de vous ouvrir et de vous confronter sur ces sujets. Ils sont précieux pour notre bien-être à tous les niveaux et parfois en sortant un tout petit peu on accede à des portes et des niveaux auxquels on s’attendais pas forcement et qui vont apporter beaucoup de richesse et d’apprentissage.

“Hé! Ne te moque pas de la masturbation! C’est faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime…”

— Woody Allen, Annie Hall

Si vous vous demandiez encore si c’est bien de se masturber, bah parce que c’est bon pour votre santé!
Pendant l’orgasme, le corps libère trois hormones : l’ocytocine, l’endorphine, connue pour son action calmante, et la sérotonine, un antidépresseur naturel. Véritable source de bien-être, grâce à la masturbation, on peut se laisser aller: plonger dans cette bulle de zénitude où seul le plaisir est cordialement invité. 



My pleasure,


Publié sur Les Amazones Parisiennes

0 comments on “MY PLEASURE !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *