Experiences

AYAHUASCA & CHAMANISME

Le temps n’existe plus.” — ce qui me raconte Laura autour d’un verre sur son expérience avec l’ayahuasca pendant trois mois au Pérou. Mes yeux sont grands ouverts et boivent toute le récit, moi aussi je veux savoir qui je suis.
Dans mon coeur cet appel d’aller vivre ce rituel ancestral devient de plus en plus une évidence..

L’ayahuasca te donne les outils pour avancer dans ton chemin de vie, en te montrant où tu en es.

— décrit Laura


Depuis la nuit des temps l’homme est en quête et porte en lui cette question — Qui je suis?
L’identité, cette recherche à essayer de comprendre le moi et toute l’existence, tellement magique et merveilleusement complexe qu’il faudrait nombreuses vies pour s’y approcher un peu. À Paris, et dans une période toute particulière au niveau global, on a plongé en Amazonie et abordé le sujet lors d’une inspirante conversation Insta LIVE entre Ola Jas et Eugenia Carrera sur le chamanisme et l’ayahuasca.

Récemment et plus que jamais la spiritualité prends sa place de plus en plus dans le monde occidental.
Netflix publie un documentaire de Raz Degan – The Last Shaman et Goop en parle dans la session wellness où je vous invite à lire l’interview avec Graham Hancock, écrivain et journaliste britannique.
Si on regarde autour de nous, avec les rythmes de vie qu’on soutient il y a toujours plus de personnes qui s’approchent au yoga, à la méditation, aux différentes techniques de respiration, retraites etc … au monde de l’invisible.
On ressent ce besoin de nous sentir mieux, de guérir physiquement et psychologiquement.

© MD Duran 

Aujourd’hui quand on dit ayahuasca on à tendance à la classifier comme la dernière mode hippie où à la réduire à une drogue récréative.

L’ancienne préparation amazonienne (ayahuasca et d’autres plantes préparés dans l’eau) est une chose très sérieuse. Avec une tradition centenaire derrière, les chamans d’Amazonie en boivent depuis des siècles pour atteindre au monde spirituel.
Il s’agit d’une plante médecine qui, lorsque on respecte les consignes, nous donne accès à d’autres niveaux de conscience.

Le principe actif de l’ayahuasca est la diméthyltryptamine, appelée DMT et faisante partie de la famille des tryptamines, de puissants hallucinogènes. Selon ce qu’on dit, les chamans sont appelés par les plantes mêmes qui leurs communiquent les moyens de préparation de cette boisson.

À ce point c’est interessant de faire une parenthèse et comprendre la différence entre guru et chaman. Le premier possède la connaissance et traduit un enseignement spirituel, c’est un maître; en revanche le chaman est un espèce de “docteur” du village, entre un médecin et un psy – dit Eugenia, avec une capacité élevée de prédiction; mais les deux figures sont fortement connectés à la Nature.

Le tout se déroule à travers un/plusieurs rituels et cérémonies, accompagnés par un chaman qui nous guide une fois que les effets commencent. Pendant ce temps ils chantent les icaros, des chants qui leurs on été appris par les plantes quand ils ont jeuné seuls en buvant ces mêmes plantes. La source de guérison vient d’eux.

Icaros – – > Herbert Quinteros.

Les intenses visions et voyages hallucinogènes, les états de conscience altérés ont transformé plusieurs vies, guéri des blessures physiques et non, et comme pensent certains historiens, changé l’Histoire. La théorie du “Primate Défoncé” qui apparu en 1970 explore la possibilité que ces expériences psychédéliques auraient inspiré nos ancêtres à créer des spectaculaires peintures rupestres qui ont donné vie aux concepts de spiritualité et symbolisme.

On parle d’art et effectivement, mise à part odeurs et saveurs désagréables, un des effets suite à la l’assomption de cette solution agit sur la créativité. Plusieurs visions ont donné la vie à des incroyables oeuvres artistiques.
L’esprit même de l’ayahuasca, mère Ayahuasca, qui est une guérisseuse et même si elle est la déesse de la planète, elle semble prendre un intérêt personnel direct avec nous en tant que individus, à guérir nos maux, à vouloir de nous d’être le meilleur que nous pouvons être, à corriger les erreurs et les fautes dans notre comportement qui peuvent nous mener dans la mauvaise voie.


Eugenia nous precise que cette démarche doit être entamée suite a un appel intérieur profond et qu’il faut bien faire attention où on va et surtout prendre le temps de faire des bonnes recherches pour savoir à qui on se confie, pour ne pas se mettre en danger.
Certains ont eu des expériences terribles, cette forte purge a été trop forte à digérer, et on de digestion émotionnelle; chaque chose a son temps et il faut savoir s’écouter et se respecter.
Par ailleurs on peut travailler et accéder au monde de l’invisible à travers plusieurs portes comme le chant, le tambour, la danse transcendantal, à chacun sa propre voie et son propre chemin d’exploration.

Quand on se regarde autour et on voit le monde dans lequel on vit une évidence saute aux yeux: l’incapacité de respecter et de vivre en harmonie avec la nature. Les chamans nous disent à propos de cette maladie de l’homme occidental qu’elle est due au fait que on a rompus le contact avec les esprits, notre esprit plus en particulier, celui qui est en nous et qui nous relie à tous ce qui vie autour de nous! L’homme a tellement encore à apprendre sur la Nature, cette Mère qui nous aime et qui nous nourrit sans rien demander en échange et ça parque on en fait partie intégrante, nous sommes le Tout.
Personnellement j’espère vivement que l’épreuve qu’on est en train de vivre tous au niveau global en ce moment puisse éveiller la conscience collective et nous faire avancer vers le mieux, vers cette prise de conscience de l’interdépendance de la matière et du monde spirituel.

Le simple fait d’ouvrir notre esprit vers ces croyances avec respect et sans porter aucun type de jugement c’est le début de la guérison.

L’éveil c’est le travail de toute une vie.

— finit par me confirmer Laura

Love,

0 comments on “AYAHUASCA & CHAMANISME

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *